July 29, 2010

Virtual Instruments, encore un truc inutile

Virtual Instruments (www.virtualinstruments.com), émanation de Finisar, tente de trouver une légitimité mais risque bien de finir à la poubelle. Qui a besoin de ce truc ? On comprend que l'optimisation d'une infrastructure SAN est importante surtout côté budget, c'est tellement cher. Virtual Instruments, rien que le nom est une misère, vient de sortir sa nouvelle solution - VirtualWisdom - qui vise à accomplir la même chose que le produit précédent en mieux c'est-à-dire monitoring et troubleshooting du réseau de stockage Fibre Channel. A vendre, cela doit être un enfer, je plains les équipes commerciales qui tente de faire adopter une solution chère et inutile. L'idée est faire vivre un peu plus longtemps des infrastructures coûteuses et difficiles à amortir en leur ajoutant un élément supplémentaire retardant l'amortissement et disons-le qui apporte alors quelques bénéfices, je ne m'y trompe pas... Et puis, qu'est-ce que John W. Thompson, héros de l'ambition Symantec avec Norton et l'acquisition de Veritas Software, est allé faire dans cette galère, venu en tant que Chairman il y a quelques mois, on espérait que sa claque des "10 en 10" chez Symantec le ferait se cacher mais non il sort de sa tanière et a même été nommé CEO récemment. Alors pourquoi ? C'est plus simple, moins risqué et la culbute à la vente bien meilleure alors que 10Mds$ en 2010 chez Symantec relève de l'utopie. Reconnaissons-lui sa très bonne capacité à exécuter une stratégie, de sentir le marché et surtout dans le cas de Virtual Instruments de son formidable carnet d'adresses bien utile comme porte de sortie car il n'y a aura pas d'IPO. Le board ne s'y est pas trompé, il faut une stratégie de sortie, le futur du stockage étant Ethernet, aux abris...
Share:

0 commentaires: