Minio

Dec 20, 2010

Pourquoi EMC se tourne vers Isilon ?

Ca y est, c'est effectif, EMC (www.emc.com | NYSE:EMC), #1 du Stockage, est propriétaire d'Isilon (www.isilon.com | NASD:ISLN), #1 du NAS d'Entreprise. Isilon sera intégrée comme Division à part entière au sein de l'activité Information Infrastructure Products pilotée bien sûr par Sujal Patel qui reporte à Pat Gelsinger, Président et COO. Revenons sur les raisons pour lesquelles EMC s'est orientée vers Isilon. Tout d'abord, le business File chez EMC est en dessous de son activité bloc plus traditionnelle et naturellement forte. L'accent a d'ailleurs était largement en faveur de ce business et les tentatives et les produits file ont été, malgré quelques bonnes initiatives, toujours en retrait. Citons néanmoins la gamme Celerra et la déclinaison NAS forte d'une base installée importante mais captive. La question étant de se dire qui achète un Celerra qui ne soit pas déjà client EMC ? Peu voire personne, les clients EMC étant très "incentivés" à acquérir le compagnon naturel du Symmetrix ou DMX. Le second a fait peu parlé de lui, dommage, car HighRoad, ou le Celerra HighRoad plus exactement, était un bon produit. Il fut renommé et transformé en MPFS(i) (Multi-Path/Multi-Protocol File System et i pour iSCSI) en réponse à la vague SANFS attractive sur certains marchés verticaux. Et puis, EMC a loupé Ibrix et laissait HP l'acquérir. Restons réaliste, HP n'a rien fait de PolyServe, je ne suis pas sûr qu'il fasse quelques chose d'Ibrix... EMC ne pouvait s'orienter vers BlueArc, très bonne solution, mais très confidentielle au regard d'Isilon. Panasas encore pire avec un axe très niche dans le calcul scientifique notamment mais en développement fort sur pNFS en mode objet. Exanet était plutôt anecdotique depuis passé chez Dell pour une bouché de pain "contrainte" et Spinnaker a été très tôt acquis par NetApp qui a tardé à digérer, faire et défaire SpinOS et ONTAP... "on met Spin dans ONTAP ou on met ONTAP dans Spin... NetApp ne savait plus et a perdu 3 ou 4 ans !!". Sans compter avec IBM qui se débat avec SONAS à base de GPFS. Isilon chez EMC, c'est l'occasion de récupérer une base installée de plus de 1500 clients donc prise de parts de marchés, d'obtenir enfin un NAS haut de gamme très évolutif depuis peu capable de proposer un mode bloc, d'acquérir une solution haut de gamme avec plus de 60% de marge brute et un business indirect à plus des 2/3. Bien sûr, l'acquisition est technologique comme on l'a vu, il est incroyable qu'EMC n'est pas eu déjà de telles concrétisations produits en mode horizontale. Et pour finir, le prix, il est élevé mais Isilon le vaut bien, obtenu sans bataille contrairement aux autres comme Data Domain ou 3Par qui ont atteint un prix important simplement par bataille d'offres, les premiers prix d'accord furent nettement plus bas. La gamme EMC s'étoffe donc de la meilleure offre NAS évolutive, espérons que les développements continuent, que les gammes convergent et que les bonnes idées se retrouvent aussi dans d'autres produits. Cela valide le virage très nette de l’Informatique qui génère et consomme toujours plus de données non structurées illustré parfaitement par les applications frontales d'Internet comme les réseaux sociaux... JBOF, Just a Bunch Of Files... 2011 s'annonce comme une année très prometteuse...

2 comments :

Zigomar said...

Et pourtant, je reste persuadé qu'en structurant mieux les données, on aurait un impact tres important sur les couts et l'efficacité IT (stockage, sauvegarde, indexation, hierarchisation, cycle de vie ...)

Mais le propre de l'Homme n'est il pas justement, de n'être absolument pas structuré ? La bataille semble perdu d'avance, du moins, tant que l'Homme tirera les ficelles :) :) :)

Anonymous said...

Bonjour,
Je suis surpris de ne pas avoir lu de commentaires et analyses sur l'intention de rachat de compellent par dell. Et par la même occasion l'impact dans les relations avec emc

Un fan de vos blogs et de vos analyses toujours pertinentes