November 15, 2011

SolidFire, verrouillé Iceman !!

La seconde journée nous a amené au nouveau siège de nos amis d'Arista Networks à Santa Clara qui ont accepté d'accueillir la session SolidFire (www.solidfire.com) de l'IT Press Tour Européen. Basé à Boulder, Colorado, SolidFire figure dans la liste des quelques sociétés de stockage à suivre parmi lesquelles on peut citer, par ordre alphabétique, Fusion-io, Nimble Storage, Nutanix, Pure Storage, Tintri, Scality, Violin-Memory ou Virident. La session était très attendue vue la sortie récente de SolidFire et la levée de 25M$ il y a quelques semaines. SolidFire a été créée en Décembre 2009 par Dave Wright, aujourd'hui CEO et ancien fondateur de Jungle Disk acquis par RackSpace, et a reçu à ce jour déjà 37M$ de plusieurs fonds - NEA, Valhalla et Novak Biddle - et d'investisseurs individuels. On constatera d'ailleurs la présence de Frank Slootman au board, l'ancien CEO de Data Domain aux manoeuvres de l'IPO et de la bataille d'offres lors de l'achat par EMC. Le souci de sa double appartenance au board de SolidFire et Pure Storage sera à régler dans un futur proche, la situation étant intenable.

Jay Prassl, VP Marketing, SolidFire

Notre session est assurée par Jay Prassl, VP Marketing, qui vient de lâcher la responsabilité des ventes, dorénavant assignée à Mark Glasgow, venu de Xio, en pleine débâcle. La mission de SolidFire est la création d'une solution de stockage full-SSD destinée aux Cloud Service Providers (CSP) donc très évolutive et très performante. La solution est déployée proche des serveurs applicatifs, la connexion serveur/stockage étant un lien bloc iSCSI. Le stockage pour les CSP est un vrai souci et définir une solution adaptée qui suit l'évolution des besoins de ces environnements reste un réel défi. La philosophie SolidFire est scale-out, équipée uniquement de SSD MLC Intel, avec une liaison iSCSI à 10GbE pour un total de 100 noeuds 1U et une performance de 5M d'IOPS. La qualité de service est assurée avec une séparation entre la performance et la capacité. Tout se passe au niveau volume qui est l'entité élémentaire pour garantir les performances. Le coût obtenu est proche du coût HDD grâce à une technologie propre de déduplication globale à tous les volumes, compression et thin provisioning. L'entreprise met à disposition l'outil eScanner, gratuit en mode commande ligne, qui permet de connaître le gain aprés ingestion dans une unité SolidFire. EScanner est capable de lire des données stockées en mode bloc, des unités fichiers ou même des datastores VMFS issus d'environnements VMware. La solution est donc constituée de noeuds élémentaires 1U appelé SF3010 que l'on peut assembler jusqu'à 100 membres. L'entreprise se targue d'un taux de remplissage de 85% et les ratios semblent en favorable: la solution permet une utilization réelle de 12To pour 100To raw habituellement achetée. La comparaison va plus loin avec le besoin d'acheter de 120 à 360To suivant l'assemblage RAID retenu, SolidFire avance un achat de 25 à 30To pour une utilisation de 12To soit finalement un ratio conservateur de 5 à 11 déjà plus ambitieux et moins courant. La gestion de la baie de disque se fait au travers d'une API RESTful intégrable à tout outil propre au CSP. On remarquera que SolidFire est membre actif OpenStack, devenu un standard de fait du monde Cloud.

Un Cluster 5 noeuds SF3010 pour environ 60To utiles
L'offre de base est un noeud 1U avec 10 disques SSD de 300Go pour un espace efficace d'environ 12To validant encore une fois un ratio de réduction plutôt réaliste ici de 4:1. Chaque élément délivre 50000 IOPS et dispose de 2 ports 2GbE et 2 ports 10 GbE. La configuration maximale supporte 100 noeuds permettant la création de 100000 volumes, 5M IOPS et de l'ordre de 1,2Po (100 x 12To), intéressant !! Quelques précisions additionnelles: un thin provisiong avec une chunk de 4ko, une QoS au niveau volume, bien sûr Snapshots et Clones illimités et la réplication sur une autre baie, synchrone et asynchrone, qui sera disponible Q3 2012. SolidFire propose une solution pertinente et parfaitement alignée sur les besoins des CSP en coût et performance. Les CSP à la recherche du meilleur ROI et le plus bas TCO regarderont aussi les offres logicielles notamment objet qui offrent trés ahute capacité, performance quasi-linéaire et indépendance matérielle. La bataille du stockage chez les CSP en 2012 sera à regarder de près de même que celle avec PureStorage...


Share:

0 commentaires: