January 29, 2012

VMware veut contrôler le monde fichier

VMware (www.vmware.com | NYSE:VMW), leader incontesté de la virtualisation serveur, étoffe sa gamme de services Cloud Storage baptisés Mozy et met sur le marché Mozy Stash, un nouvel outil de synchronisation fichier proche de l'esprit Dropbox ou SugarSync. On comprend aussi pourquoi Mozy a été déplacé il y a plusieurs mois chez VMware vu leur expertise Data Center. Maintenant, nous aimerions aussi comprendre la stratégie côté File Sync. & Collab. avec visiblement une bataille de chapelle entre Zimbra et son Octopus, pas encore disponible mais assimilable à un NFS Internet avec caching synchronisé donc à partir d'un centre de données d'entreprise, et Mozy Stash à partir d'un centre VMware Mozy. Stash est encore en beta, donc limité et ne propose rien de nouveau, il est multi-device, heureusement, et propose bien sûr la fameuse synchro folder. L'intérêt semble venir du couplage avec le backup mais il va falloir que le marché comprenne qu'avec un outil de synchro, le backup est inutile. Certains vous diront que les volumes sont différents ou son usage, mais non, il suffit d'aligner les volumes de synchro sur le backup ensuite le différentiel de copie fonctionne pareil, la diffusion est possible, pas avec le backup, l'accès n'est pas si évident avec le backup en fonction de l'encapsulation des fichiers même si le browsing l'est. La prise en main est simple et l'utilisation intuitive avec des outils de synchro bien intégrés à l'environnement contrairement aux outils de backup qui sont souvent pénibles à utiliser. Que reste-t-il au backup surtout pour les segments SOHO et SMB ? Peut-être le couplage applicatif donc la protection à chaud et encore si l'intégration est bien faite, elle pourrait tenir compte de VSS par exemple, le souci potentiel est résolu. Côté Stash, pas facile de rattraper l'offre standard de fait et largement adoptée par les utilisateurs, véritable référence sur le marché. Et comment se différencier ? Et puis on attend aussi la version Pro. A suivre...
Share:

0 commentaires: