Minio

Jan 20, 2014

Software-Defined Storage, quelle pagaille !

Surfant sur l'acquisition de Nicira par VMware quelques mois après notre visite avec le groupe de presse et l'édition #8 de l'IT Press Tour, Le Software Defined Storage - SDS- crée visiblement plus de confusion qu'il ne simplifie le message. A vouloir englober et définir une nouvelle approche, le terme est flou et signifie trop de choses différentes. Je dirai que chaque fournisseur a sa propre définition.
Il y a 15-20 ans, Veritas Software bousculait la planète stockage avec son gestionnaire de volumes - VxVM ou VERITAS Volume Manager - qui s'affranchissait du matériel, des marques et des OS. Il y a 10 ans, on avait quelques vendeurs comme DataCore, FalconStor et StoreAge qui déboulaient avec leur Virtualisation du Stockage dans le réseau du stockage en pleine vague SAN/FC, nous nous souvenons tous des approches In-Band et out-of-Band et les avantages respectifs.
Depuis, le SDS veut élever la notion de Virtualisation, certains parlent de Virtu 2.0, pourquoi pas 3.0 avec les 2 vagues précédentes, en considérant "tout type de serveurs, surtout les plus standards possibles, pour faire du stockage". Cela implique l'utilisation d'éléments éprouvés produits en grandes quantités, facilement remplaçables comme les disques - SATA, SAS ou Flash/SSD -, l'OS Linux par excellence, tout type de réseau Ethernet et IP, des processeurs x86 et une forte capacité d'évolution (scale-out) et fonctionnant sans aucun partage de resources entre les unités (share-nothing). Le dernier élément est le contrôle et la "programmation" depuis la couche applicative au travers d'API pour influencer le stockage, son configuration et son comportement. Là la partie API REST joue pleinement son rôle capable d'être intégrée à tout couche de haut-niveau et de permettre une adéquation parfaite, on dit alors que le stockage épouse l'application. La valeur du logiciel de gestion de stockage est de l'oublier, ne pas le sentir et ne pas le subir. Les infrastructures récentes des data centers des géants d'Internet en sont la parfaite illustration. Google, Facebook, Amazon ont réinventé le stockage massif et peu-à-peu les entreprises vont y goûter...

No comments :