Apr 10, 2014

Atlantis Computing va changer le marché avec USX

Atlantis Computing (www.atlantiscomputing.com), leader mondial en solutions VDI avec ILIO, décline son expertise et devrait chambouler les positions établies dans le marché du serveur virtualisé. ILIO est largement reconnu et déployé pour plus de 500 000 VMs. Des serveurs équipés de 256GB de RAM peuvent supporter plus de 100 postes virtuels en étant très à l’aise. L’entreprise a mis le temps mais s’est bien préparée pour dévoiler la version serveur d’ILIO baptisé ILIO USX, pré-annoncé sous le nom FlexCloud lors de VMworld 2013. A l’époque, 2 ISVs se distinguaient sur le marché de la virtualisation Atlantis Computing et Virsto. Nous avons rencontré les 2 entreprises lors de différents IT Press Tour et notamment Atlantis lors de la 12ème édition en Décembre dernier.

Bernard Harguindeguy, CEO
USX signifie Unified Storage X ou X représente tout type de stockage illustrant qu’Atlantis surfe aussi sur le SDS en considérant n’importe quel stockage comme back-end de sa couche logicielle. L’idée d’ILIO USX est de booster l’infrastructure virtuelle avec le stockage existant de tout nature sans investissement matérielle spécifique. Ainsi USX élimine 90% du trafic vers le stockage. Ce stockage peut donc être une architecture SAN, un produit NAS ou un mixte de points de services, sans oublier le stockage réalisé par des serveurs où le pool de stockage est constitué de l’unification des unités disques internes ou les fameux DAS. USX supprime donc tous les silos de stockage sans distinction au profit de l’infrastructure virtuelle. Il représente un nouveau type de logiciel de virtualisation de stockage et offre la possibilité de tirer parti des propriétés et caractéristiques propres de chaque unité. USX s’installe sur les serveurs hébergeant l’hyperviseur quelque soit le mode d’interfaçage avec le stockage NFS ou iSCSI, c’est-à-dire avec un partage de fichiers ou en mode bloc, tous deux sur le réseau. Les hyperviseurs considèrent les nouveaux espaces constitués par USX par des datastores VMFS ou NFS si on se limite à VMware. L’association entre USX et le stockage back-end se fait en mémoire permettant aux VMs de considérer un espace de stockage de grande taille et rapide. Le moteur Atlantis s’occupe du traitement des entrées/sorties, de la déduplication temps-réel des données, de la compression et du thin provisioning. Côté haute disponibilité, Atlantis implémente un mode actif-actif compatible avec les hyperviseurs supportés et optionnellement un mode Thin-Replication est possible pour "pousser" à distance les donnés uniques.

Chetan Venkatesh, CTO & Founder
Atlantis supprime le fameux IO Blender effect où toutes les IO – habituellement de petites tailles - des différentes VMs deviennent des opérations aléatoires au niveau hyperviseur qui écroulent le système de stockage. Avec USX, les IO sont regroupées en opérations séquentielles de grandes tailles plus favorables à un meilleur comportent du système de stockage. Les résultats sont garantis avec la capacité de faire tourner 5x plus de VMs pour une même infrastructure de stockage sans USX, d’obtenir 5x plus d’IO grâce à la RAM, d’utiliser les plus simples unités comme le DAS et de cloner des VMs instantanément en 4 secondes tout en mémoire.


USX est transparent pour toutes les applications et Atlantis met en avant plusieurs cas d’usage comme le service fichiers ou d’emails, les bases de données, le web ou le Hadoop. J’imagine des modèles de déploiement "tout en un" de type Infrastructure Convergente comme Nutanix ou SimpliVity ou Scale Computing avec des serveurs lambdas et USX. Atlantis Computing sera à suivre sur 2014…

No comments :