Jul 22, 2014

OpenStack fête ses 4 ans

4 ans et oui déjà. C'est à la fois long et très court et pourtant la notoriété de l'initiative OpenStack (www.openstack.org) est forte, très forte. Je me souviens avoir rencontré Rackspace et Piston Cloud en Novembre 2011, nous sentions et anticipions la montée en puissance et à la fois, c'était les balbutiements. Que de chemins parcourus.
Les différents Summit sont là pour en témoigner, chaque édition - 2 fois par an - rencontre un succès grandissant avec toujours plus de participants, sessions et sponsors. C'est dire que le mouvement est d'une forte amplitude, je le considère même comme le Tsunami IT que l'on distingue au loin mais qui se rapproche très vite avec les effets que l'on connait. J'y vois donc une remise à plat des compteurs du Data Center faisant entrer les acteurs au sens faiseurs et utilisateurs dans un nouveau monde.
La mission d'OpenStack est assez claire avec le but simple et ambitieux de devenir le système opérationnel de contrôle des entités de calcul, stockage et autres ressources réseaux du Data Center. OpenStack a déjà délivré 9 releases - la dernière étant Icehouse - et la prochaine, la 10ème - Juno - sera présentée à Paris en Novembre lors du prochain Summit. Plus de 10 projets existent à différents niveau de maturité qui couvrent bien sûr les parties classiques comme les ressources de calcul, storage et réseau mais aussi des sujets comme le stockage objet, la télémétrie, un service d'identité, d'image système, de tableau de bord ou de base de données... tout ça très orienté API universelle. L'autre atout mise en avant depuis quelques mois est le Marketplace qui peut se définir comme étant l'écosystème OpenStack où l'on retrouve les membres qui offrent, seuls ou à plusieurs, des solutions compatibles ou dédiées OpenStack. Coté Fondation, elle couvre aujourd'hui 140 pays pour près de 18000 contributeurs individuels et près de 400 sociétés membres. Parmi eux, nous retrouvons bien sûr les grands acteurs informatiques mais aussi de grands utilisateurs qui se souhaitent contribuer au futur du Data Center, faire entendre leur voix et influencer les directions technologiques de l'industrie pour efficace leurs activités. On remarquera l'absence de Microsoft dans un écosystème où l'ensemble de la planète IT est présente symbolisant s'il le fallait le conflit permanent entre une approche propriétaire et un monde ouvert, très évolutif, communautaire, en constante ébullition pour le bien de ses membres et des utilisateurs. Un modèle du genre quand on voit comment les sommets sont organisés, les parties développements purs et les projets, tout ça montre une grande maturité et un grand professionnalisme. Rendez-vous à Paris début Novembre, cette édition sera mémorable...


Share:

0 commentaires: