Apr 8, 2008

Ocarina Networks secoue le marché

Ocarina Networks (www.ocarinatech.com) sort de l'ombre et assomme le marché par l'annonce de sa solution de réduction de données orientée fichiers dédiée au stockage primaire. J'avais déja anticipé cette annonce lors d'un article publié en Août 2007. Ocarina annonce donc une solution orientée fichier qui réduit l'espace de stockage primaire utilisé par ces fichiers d'un facteur 10 par l'utilisation de techniques et d'algorithmes propres appliqués à la compréhension de pattern ou format de fichiers. Le produit se matérialise par un appliance 64 bits - Ocarina Optimizer - qui tourne Windows couplé à la couche logicielle Ocarina Reader, disponible aussi sous forme d'un appliance, qui doit fonctionner en mode inline. Une paire d'Optimizer peut traiter 5TB par jour. La partie Reader, en plus de son existence matérielle, peut aussi s'installer sous la forme d'un driver sur certaines plateformes notamment serveur web ou passerelle Linux. Le Reader appliance 2400R tourne Linux et propose le support de NFS et WebDAV. Le minimum est un élément de chaque mais les besoins de traitement imposent de multiplier les Optimizer, le modèle actuel est le 4400 (rien à voir avec la série TV mais des supporters existent peut-être chez Ocarina). Il n'y a pas de limite au nombre de Reader et les multiplier peut s'avérer efficace.

L'architecture de la solution est out-of-band, l'optimiseur laisse l'application écrire les données directement sur le serveur de fichiers, faisant son travail de façon asynchrone quand ces fichiers sont fermés par l'utilisateur. Ce dernier doit utiliser et passer par le Reader pour accéder au fichier en mode origine "décompressé". La philosophie s'appuit sur 3 phases distinctes - Extraction, Corrélation et Optimisation (ECO) -

et peut s'appliquer à des données souvent déja compressées comme des images ou fichiers bureautiques. La phase d'extraction s'occupe de la lecture des données, de la compréhension du format et de la fourniture à la phase suivante des éléments pertinents pouvant être communs à d'autres fichiers, la phase d'optimisation étant là pour finaliser le traitement et effectuer l'élimination de la redondance. Pour simuler le gain, Ocarina met à disposition l'outil Ocarina Predictor, normalement téléchargeable sur le site et une présentation flash est disponible ici. La solution est déja employée par Photoways que certains d'entre vous utilisent peut-être déja, puisqu'il s'agit d'un hébergeur et développeur de photos en ligne.

Rappelons que Microsoft propose déja, avec Windows Storage Server 2003 R2, la capacité d'éliminer les fichiers redondants sur une unité primaire mais avec un taux de réduction faible, la solution étant plus universelle mais fonctionnelle. Le second acteur est StoreWize, pionnier de ce segment, présent ici à Orlando, qui démontre une gamme complète de produits pour les serveurs de fichiers en mode inline ou in-band et qui s'apprête à sortir un modèle de la même philosophie mais en mode bloc. Ces 3 approches utilisent des techniques trés différentes pour un résultat différent aussi, même si dans tous les cas le ratio de réduction demeure mais pour un ordre de grandeur bien différent. Le sujet est en devenir et devrait dans les prochains mois déboucher sur de nouvelles offres, NetApp y travaille, Data Domain aussi et les quelques autres grands y pensent fortement, par couplage de quelques technologies comme le SSD par exemple, le résultat devrait permettre de nouvelles économies substantielles.

No comments :