Minio

Jul 16, 2008

IBM se remue enfin...

On le sait, l'informatique ne serait pas où elle est sans IBM (www.ibm.com | NYSE:IBM), la société a eu souvent de très bonnes idées, de grosses capacités R&D mais un marketing désastreux quitte à offrir à la concurrence une technologie dans laquelle IBM ne croyait pas. On connait tous MS-DOS... C'est terrible mais les choix des hommes sont ainsi, après tout, à la fin ce sont bien des décisions humaines heureusement. Récemment IBM a enfin décidéde s'offrir quelques belles perles: XIV pour son offre et sa technologie modulaire et évolutive de baies de stockage dont le chairman est Moshe Yanai, le papa du Symmetrix, le best-seller d'EMC,
Diligent l'une des meilleures offres de déduplication qui est aujourd'hui LA fonctionnalité
clé du stockage, et en porte-clés la petite, très petite, entreprise de backup filesX. Je constate que le lien entre toutes ces acquisitions est la nationalité Israélienne de ces sociétés, pays où bon nombre d'innovations ont lieu. Le tout s'inscrivant dans une dynamique de renouvellement fort de ses solutions de protection de données, on connait tous Tivoli Storage Manager, où l'ensemble couplé devrait donner un sacré coup au marché. D'autant plus que je verrai bien IBM envisager une offre de stockage primaire - bloc et files - qui tire parti de techniques d'élimination de la redondance issu de Diligent, même asynchrone. Je rappelle aussi les quelques autres acquisitions avec Arsenal, NovusCG, Softek and FileNet dans un registre connexe.
Abordons la partie fichier avec SoFS, Scale-out File Services, introduit en Novembre 2007 et basé sur GPFS, l'historique système de fichiers clusterisé General Parallel File System introduit en 1998 pour AIX et 2001 pour Linux. On se souvient du système de fichiers local JFS fourni par AIX, de la partie SANFS avec TotalStorage SAN File System connu aussi par le nom StorageTank qui avait remplacé SANergy acquis de Mercury Computers. IBM a décidé d'arrêter StorageTank et d'intégrer certaines bonnes idées dans GPFS et de conserver les 2 offres GPFS et SoFS. La configuration GPFS en production la plus large connue supporte 2400 nœuds pour le projet MareNostrum.


L'idée de base de SoFS est sa capacité d'évolution horizontale forte en considérant une ferme de serveurs constituée de plusieurs centaines de nœuds actant tous en serveur de fichiers CIFS et NFS avec fonctions ftp, http ou rsync. On parle alors de service de fichiers parallèle grâce à une version cluster de Samba pour CIFS à la mode IBM et NFS avec la possibilité de constituer un espace de nommage global massif. SoFS utilise la capacité de GPFS d'utiliser un mode bloc sur Ethernet (NSD pour Network Shared Disk) entre la couche GPFS et les nœuds NAS qui permet d'ajouter des ilôts GPFS à volonté et d'assurer une forte évolutivité en capacité de traitement et de stockage. Quelques fonctionnalités clés comme le fast-scan vu le grand nombre de fichiers et des arborescences potentiellement profondes, un ILM dynamique, une QOS avec noatemment un équilibrage de charge assez avancé, des modes de snapshots, multipathing, stripes... pour maximiser l'infrastructure fichier. IBM fait un sérieux bon avec cette offre qui devra maintenant recevoir un vrai effort marketing... sinon le marché l'oubliera comme souvent. Dommage.

No comments :