Apr 26, 2009

Optimisation de la Capacité de Stockage

Il fallait bien que cela arrive. Quand tout le monde propose la solution, que le produit devient fonction, et que le différenciateur n'existe plus, cette fonction devient standard, une simple caractéristique produit à un coût marginal voir nul, la DéDuplication au sens application sur le stockage secondaire va être gratuite. Réclamez qu'elle le soit rapidement.
Donc, on connait la DéDuplication, son adoption tardive en France, mais depuis son explosion et on recense par moins de 40 acteurs sur ce segment. On le sait aussi, ce n'est qu'une fonctionnalité et non un produit malgré le démarrage de compagnies toujours par un produit, il faut bien lever des fonds avec une validation produit, je connais le truc maintenant depuis quelques semaines.
Comme indiqué ci-dessus, la DéDuplication sera bientôt gratuite passant de produit à fonctionnalité et ce qui explique les difficultés de Data Domain et de quelques autres à trouver un relais de croissance, à essayer de se positionner vers l'Archivage en tant que pure player DéDup. Enfin, ceux qui me suivent le savent parfaitement, je ne crois pas à la DéDuplication car elle ne résout qu'un problème mais je soutiens l'idée de l'Optimisation de la Capacité de Stockage (SCO) à laquelle la DéDup appartient et non l'inverse. En fait, cette optimisation s'applique à 3 "types" de données:
  1. les données dites "en mouvement" avec les accélérateurs et optimiseurs WAN (WAFS/WADS/WAAS) comme BlueCoat, Certeon, Cisco, Expand, Exinda, F5, GlobalScape, Juniper, Riverbed ou Silver Peak,
  2. les données dites au repos ("at rest" en anglais) qui sont stockées pour des besoins de backup ou d'archive, on retrouve CommVault, Data Domain, Diligent (IBM), EMC Avamar et autres gammes, ExaGrid, FalconStor, NetApp, Quantum, Sepaton ou Symantec PureDisk, plus les Oems de certains,
  3. et les données primaires ou de production où des techniques différentes apparaissent, les contraintes d'usage étant très différentes. Là, pas grand monde pour le moment: Ocarina se démarque assez facilement des autres. D'ailleurs demandez à un acteur de DéDup classique de faire un seek sur un fichier et le truc est par terre, ce n'est pas fait pour ça.
L'histoire étant que le terme DéDuplication est très captif sur le marché et tout le monde en parle pour des choses bien différentes. En quelques mots, la SCO regroupe 4 segments:
  • Le Single Instance Storage ou SIS que l'on retrouve notamment dans les offres CAS ou certaines applications,
  • La Compression, ancêtre de toutes les méthodes finalement présente un peu partout,
  • La Déduplication en mode octet, bloc ou segment (fixe, variable... blablabla...) qui cible la seconde partie ci-dessus (données au repos),
  • et la Réduction qui s'applique au stockage primaire (données en production) par des techniques à la fois proches et différentes de la DéDuplication.
Donc 3 domaines d'application pour 4 techniques d'Optimisation, pas simple mais nettement plus clair je pense, la DéDup. à toutes les sauces et vous partez dans le mur !!
Share:

0 commentaires: