Jul 22, 2009

Aprés Endeavour, BlueArc lance Mercury

En plein anniversaire des 40 ans de l'odyssée lunaire de la NASA, BlueArc (www.bluearc.com), constructeur de NAS haut de gamme établi en 1998 et de statut toujours privé, tente une percée sur le marché mid-range avec l'offre Mercury apportant les fonctionnalités et la philosophie de la gamme Titan dans une échelle de prix abordable. Quel pied de nez, la fusée Titan est celle qui a envoyée le module pour la conquête de la lune.
On retrouve l'esprit Auspex, disparu depuis, avec du hardware dédié comme la partie ASIC et FPGA où beaucoup de services sont rendus par l'électronique dédiée et non par des tâches, processus ou programmes occupant la CPU. C'est le cas du système de fichiers BlueArc SiliconFS, orienté objet et à parallélisme matériel fin, au coeur de la solution NAS BlueArc, unique sur le marché et véritable savoir-faire de la compagnie, son IP réside ici, et des services associés. Le système de fichiers répond par une parfaite linéarité à la population de fichiers par répertoire et au couplage d'espace de stockage ou de chassis NAS grâce à CNS - Cluster NameSpace - et quelques autres innovations. SiliconFS offre une taille maximale de 256To par système de fichiers et une capacité maximale de 2Po est possible. L'agrégation en cluster jusqu'à 8 noeuds avec la notion d'espace de nommage global, propre à la gamme, est aussi proposée pour l'offre Mercury. Le produit sera commercialisé comme d'habitude: en direct, par le réseau de revendeurs et bien sûr via le canal oem notamment HDS.
Par ailleurs, le constructeur californien conforte et étend son accord avec Ocarina Networks pour cette nouvelle gamme Mercury au-delà de la gamme Titan. La société tente de trouver un différentiateur fort sur ce segment et martèle l'offre combinée BlueArc Intelligent Tiered Storage with Ocarina 3400 for BlueArc. BlueArc annonce également un partenariat avec Asigra pour sa solution de backup orienté Cloud qui s'appuit sur une infrastrucutre de NAS BlueArc. BlueArc considéré trés haut de gamme tente une percée sur le marché intermédiaire, on verra si ça prend... surtout qu'HP s'offre Ibrix. Qui prendra Exanet ?
Share:

0 commentaires: