Minio

Oct 4, 2009

Active Circle a trouvé son segment

Active Circle (www.active-circle.com), éditeur français d'une solution de services fichiers, a finalement trouvé son spot pour s'épanouir pleinement sans risque de se frotter aux cadors du secteur que sont les Isilon, Exanet, Ibrix/HP voire Panasas et NetApp. Pas facile de s'extirper de cette concurrence dans un contexte internationale avec une identité française, mais ça y est, la société oriente son offre vers le segment du DAM - Digital Asset Management - cette fameuse gestion des données numériques pour les acteurs des médias. Et ça prend puisque la société signe plusieurs belles affaires sur ce créneau. Présent à IBC récemment et même au NAB il y a quelques mois, Active Circle vient d'annoncer Active Media Library, une solution clé en main complète, avec disques et bandes, permettant la stockage et l'archivage des données médias numériques volumineuses. Le produit s'insère parfaitement dans le flux audio-vidéo dédié au stockage associé aux systèmes de traitement et aux serveurs primaires à fort débit. L'offre habituelle d'Active Circle est couplée à une surface disque de 4To et une librairie de bandes d'origine Tandberg avec 1 ou 2 lecteurs LTO4 de 20 ou 40To correspondant respectivement aux modèles AML 2X et AML 4X. Les configurations retenues sont alignées sur les besoins du secteur, 40To peuvent stocker 650 heures de vidéo HD. La transparence de la solution est assurée par un moteur HSM interne et une intégration facile à l'environnement grâce à NFS, CIFS ou ftp. Comme plusieurs autres solutions de ce type, l'intégration avec les outils des gestion de médias numériques est disponible au travers de ftp, le vrai sésame du segment. Dommage, le communiqué de presse n'indique aucun prix public, je vous indique le pointeur vers le data sheet disponible ici.
J'aimerai voir maintenant Active Circle signer quelques partenariats avec des opérateurs Télécom ou autres entités pour fournir le composant stockage à une offre Cloud, un peu comme ParaScale s'efforce à le faire. Ainsi, Active Circle deviendrait un Cloud Technology Provider qui pourrait lui assurer un second axe de développement. Bravo.

No comments :