May 2, 2010

Overland renforce sa stratégie File

Overland Storage (www.overlandstorage.com | NASD:OVRL), constructeur historique de solutions de protection de données, s'émancipe vers le monde disque. Nous connaissions les très belles offres REO pour la partie VTL, et depuis Overland a complété son portefeuille avec les technologies SnapServer et a même introduit récemment une baie de disques purement orientée bloc avec le S2000. Nouvelle équipe, nouvelle stratégie et nouveaux produits permettent au constructeur d'envisager de nouvelles ambitions et de nourrir de sérieuses promesses pour l'avenir. La partie NAS certes assez classique et mono-serveur est riche et largement éprouvée puisqu'elle est issue d'Adaptec. Elle devient l'arme absolue d'Overland pour le stockage disque unifié proposant des services de partage de fichiers et des accès en mode bloc sur iSCSI.
Le modèle haut de gamme - le SnapServer 650 - est destiné aux environnements exigeants de plusieurs centaines d'utilisateurs concurrents, la gamme allant jusqu'aux petits serveurs de fichiers pour les bureaux distants et quelques dizaines d'utilisateurs. Les modèles entreprises sont des unités rack 1U, le SnapServer 650 est équipé de 2 dual-core AMD Opteron couplés à 2 ou 4 Go de mémoire, il propose les assemblages RAID 0, 1, 5, 6 et 10, les connectiques GbE avec 2 ports standards et 2 ports optionnels et bien sûr iSCSI pour la partie bloc. En terme de volume de stockage, les serveurs peuvent être fournis avec des disques SAS ou SATA, en SAS, l'espace maximum est de 25,2To et près de 170To en SATA grâce à la baie JBOD S50 auxiliaire. Au maximum 7 unités S50 sont configurables avec un serveur, une baie fait 12 slots qui, équipée de disques de 2To, permet de monter à 168To.
Toute la gamme tourne sous GuardianOS, aujourd'hui en 5.2, un système d'exploitation d'origine Linux en noyau 2.6 associé à XFS et on retrouve plusieurs fonctionnalités avancées intéressantes comme l'ICE pour Instant Capacity Expansion, inutile de traduire, le support de NFS v4 en plus de v2 et v3, le Windows Domain Joins et donc d'Active Directory et bien sûr de NIS et tout ce qu'un serveur de fichiers d'entreprise est capable d'offrir: protocoles de partages ouverts et standards (NFS, CIFS, AFP, FTP(s), HTTP(s)), multi-environnement client avec Unix, Linux, Windows et Mac, un mode commande complet et le support VMware et Xen en mode bloc grâce à iSCSI et NFS. La réplication avec Snap EDR (Enterprise Data Replication) ou des mécanismes de snapshot sont bien sûr proposés. La partie EDR, aujourd'hui en version 7.2, est particulièrement attractive, la réplication est programmée ne descendant pas sous la minute, elle offre un mode incrémental octet natif qui permet de ne transférer que les octets modifiés depuis la dernière réplication, les données sont transférées chiffrées et compressées garantissant ainsi une bonne sécurité, l'utilisation de la bande passante est paramétrable et les topologies type 1 vers 1, 1 vers N ou N - 1 sont parfaitement supportées. Les environnements SnapServer surtout distribués sont administrables au travers de la console centralisée SnapServer Manager, un outil Java passe-partout.
Véritable offre caméléon, la gamme SnapServer peut se considérer pour un usage centralisé ou très distribué avec protection réciproque, en simple unité de backup, en consolidation bloc + fichiers, pour les environnements de virtualisation et bien sûr pour le DR. 3 outils pratiques sont accessibles sur le site Overland: le premier sert à estimer le coût d'un arrêt de service et donc d'envisager les moyens pour y remédier, le second permet de se questionner sur sa propre exposition à l'arrêt du service IT et le dernier est centré sur la capacité de stockage à considérer pour un environnement de vidéo surveillance fortement consommateur. Côté tarif, le coût NAS au To est très attractif et devrait permettre au constructeur de faire la différence dans de nombreuses circonstances en plus de ses fonctionnalités séduisantes.
L'arrivée récente de Geoff Barrall, en tant que CTO et VP Engr, co-fondateur de BlueArc, véritable référence en matière de NAS très haut de gamme, et plus récemment de Data Robotics, NAS et stockage disque d'entrée de gamme à fonctionnalités d'entreprise, renforce l'équipe technologique et le futur de la société. On s'attend à de nouvelles générations de SnapServer et notamment des fonctionnalités d'agrégation et de scale-out de Snap pour offrir encore davantage de capacité d'évolution, pourquoi pas des mécanismes de stockage dispersé et bien sûr l'extension vers des services cloud natifs. Très bon offre, réaction et stratégie pour Overland, comme quoi la différence peut venir de la bonne combinaison des produits et des hommes...

No comments :